UN RÊVE POUR LA PAIX

     Details

       Paperback

  • Publisher: L’Archipel (October 10, 2018)
  • Language: French
  • ISBN-10: 2809825149
  • ISBN-13: 978-2809825145

Publié aux les ÉDITIONS de l’ARCHIPEL, Paris, octobre 2018.

<< Les mémoires du Docteur Berrah, un livre à lire pour connaître les petits et grands dessous de notre récente histoire. >> — VENANCE KONAN – journaliste et écrivain ivoirien (directeur général de Fraternité Matin)

<< Un livre détaillé sur un homme extraordinaire et sa conviction que «seul le dialogue peut sauver l’humanité des périls de la guerre. >> — KIRKUS REVIEWS

<< Un rêve pour la paix est un livre qui change la vie. Il contient une richesse de sagesse et d’encouragement pour toutes les personnes dotées d’ une conscience aiguisée qu’il invite à promouvoir un monde plein de paix et d’amour et exempt de haine et de sectarisme. >> — Dr. Abdul Hamid Samra, Imam & Religious Director Islamic Center of Greater Miami.

LANCEMENT

PARIS – LE 23 OCTOBRE 2018 — CERCLE DE L’UNION INTERALLIÉE, SALON FOCH

  • Madame Ghoulem Berrah et Monsieur Jean Daniel Belfond, Directeur des Editions de l'Archipel

Le livre fut dédicacé au nom de l’Auteur par sa Veuve Madame Ghoulem Berrah.

 La cérémonie eut lieu en présence de plusieurs Ambassadeurs auprès de la République Française, de Délégués permanents auprès de l’UNESCO au milieu desquels évoluaient les nombreux amis venus des cinq continents. Le directeur des Éditions de l’Archipel Mr Jean-Daniel Belfond accueillit les invités aux côtes de Madame Ghoulem Berrah la Veuve de l’Auteur.

Dr Maha el-Khalil Chalabi, Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO et Marraine de la Cérémonie, adressa quelques mots à l’assistance:

<<Chère Madame Berrah,
Vous m’avez fait l’honneur d’être la marraine du lancement du livre du Dr. Ghoulem Berrah UN RÊVE POUR LA PAIX.
C’est avec bonheur que je me trouve aujourd’hui parmi la famille, les amis et les proches du Dr. Berrah dans ce salon du prestigieux Cercle de l’Union Interalliée.
Permettez-moi de souligner les qualités de l’Homme exceptionnel que fut le Dr. Berrah, ce Grand Humaniste.

(Ancien combattant pour l’indépendance de l’Algérie, docteur en microbiologie, bactériologie et virologie, American man of science, Membre de l’Académie des sciences de New York, ancien professeur à la Faculté de médecine de Yale, Ambassadeur, Son Excellence le Dr Ghoulem Berrah (1938-2011) a été Conseiller spécial, du Président de Côte d’ivoire Félix Houphouët-Boigny.)

Fervent défenseur du dialogue interreligieux Dr. Berrah a déployé toute son énergie pour démontrer que le dialogue est incontournable pour éviter tout conflit.
Il disait : “Seul le dialogue peut sauver l’Humanité de tous les périls de la guerre ”.
Il a mis tout son talent d’humanitaire, de négociateur pour amorcer le processus de la paix entre Palestiniens et Israéliens. Il a encouragé les échanges entre Africains et Arabes.
Fervent musulman il était respectueux des autres religions monothéistes.
II était investi par une Puissance supérieure pour accomplir une mission sur terre.
Il puisait toute son énergie dans l’amour.

Je voudrais reprendre une citation du Dr. Berrah qui à mon sens résume l’Humaniste qu’il était: “ Le jour où tous les êtres humains embrasseront la sagesse, et apprendront à aimer leur prochain comme eux-mêmes, à faire pour les autres ce qu’ils feraient pour eux ; le jour où nous maîtriserons et contrôlerons nos instincts les plus sordides, et pourront réfréner notre égoïsme et notre égocentrisme … Ce jour fatidique …, la générosité, la noblesse de l’âme et le sens de l’humain auront atteint le pinacle de l’excellence, et introduit la règle d’or, pour une existence qui ne sera pas sans but. ”
Ce que je souhaite honorer en lui, c’est cette inépuisable soif pour la Paix qu’il a manifestée tout au long de sa vie.

Nous sommes tous conscients que la question de la Paix est devenue inévitable dans notre monde d’aujourd’hui. Nous sommes à la recherche de solutions pour la Paix: c’est le Dialogue, c’est promouvoir les valeurs morales, la justice sociale, l’égalité et la liberté.
Dr Berrah nous a montré le chemin.>>

Mr Jean-Daniel Belfond présenta une brève biographie de l’auteur, suivi d’un tableau vivant du Dr. Berrah en tant qu’homme dans la vie de tous les jours peint par son Épouse.

 

Biographie de Son Excellence le Dr Ghoulem Berrah

Combattant de la liberté, chercheur en médecine, ambassadeur, le Dr Ghoulem Berrah (1938-2011) fut avant tout un artisan de paix. En 1956, étudiant à Bordeaux, il prend fait et cause pour la révolution algérienne. Arrêté en Espagne, emprisonné quelques mois, il rejoint le maquis au Maroc, où il exerce la médecine dans des zones reculées du pays.

À vingt ans, représentant du FLN et de la jeunesse du tiers monde en Chine, il est reçu par Mao Zedong. Mais c’est aux États-Unis qu’il achève ses études par un PhD en microbiologie et cancérologie. L’un des plus jeunes professeurs de la faculté de Yale, il deviendra membre permanent de l’Académie des Sciences de New York. En 1962, à New York, a lieu la rencontre qui va changer sa vie : Félix Houphouët-Boigny, président de Côte d’Ivoire, est l’hôte d’honneur de Kennedy.

Déçu par l’orientation prise par Ben Bella en Algérie, le Dr Berrah devient le conseiller, l’émissaire et, selon certains, le « fils spirituel » d’Houphouët. Des liens de confiance qui dureront jusqu’à la mort du «Vieux», en 1993. Près de trente ans de collaboration, au cours desquels il œuvre au rapprochement d’Abidjan et d’Alger et, plus largement, au dialogue arabo-africain.

En 1976, il est à l’origine de la première rencontre secrète entre l’ICIPP (Conseil israélien pour la paix israélo-palestinienne) et l’OLP de Yasser Arafat. Pendant trois décennies, ses missions diplomatiques lui permettent de s’entretenir avec les présidents Siad Barre, Jimmy Carter ou encore le roi Fahd, mais aussi avec les papes Paul VI et Jean-Paul II.

Musulman fervent, il s’engage en faveur du dialogue interreligieux et épousera d’ailleurs une catholique pratiquante, originaire d’Afrique subsaharienne. Il se retire aux États-Unis où il finira sa vie. C’est ce parcours très riche que retracent ces mémoires, ceux d’un homme qui aura jeté des ponts entre La Mecque, Jérusalem et le Vatican. — Éditions de l’Archipel, 2018.

Extraits du Livre

De la Naissance à l’université

≪Je suis issu d’une famille modeste, solide et très fière. Le mausolée de mes aïeux est érigé à Chechar, sur les hauteurs des Aurès, surplombant le village d’Arris où furent tirés les premiers coups de feu de la Révolution algérienne par les fréres Ben Boulaïd.≫

Le Temps des Difficultés et de la Prison

≪ Je passais le plus clair de mon temps à prier et à lire la Bible en espagnol, une langue que j’appréhendais à peine, cependant je m’appliquais à lire pour améliorer ma compréhension. Je traçais à l’aide de ma cuillère une barre sur le mur en béton pour marquer ce que je pensais être une journée et je priais Dieu de me libérer afin de pouvoir vivre un seul jour dans une Algérie indépendante. ≫

L’Organisation de la lutte 

≪ Dans le cadre de mes activités, je fus invité en République Populaire de Chine pour représenter la jeunesse du Tiers-Monde, de même que le FLN. Il n’existait pas de branche du FLN en Chine et nous n’avions pas de relations diplomatiques avec le Gouvernement Chinois. Et contrairement aux pays de l’Est, nous n’y avions pas d’étudiants. J’étais de facto l’Ambassadeur. J’eus l’occasion d’avoir plusieurs rencontres en tête-à-tête avec Mao Zedong. ≫

Mon Expérience Américaine – L’éclosion d’un scientifique 

≪ J’étais le premier chercheur à émettre l’hypothèse d’une enzyme nécessaire à ce processus, l’enzyme sera plus tard identifiée par le Professeur Howard Temin et appelée  » Reverse Transcriptase « . Cette enzyme est nécessaire à certains types de virus pour induire différents types de cancer. À la suite de ma découverte initiale en 1961, suivie de l’hypothèse que j’avais émise en 1962 à Houston, je fus élu membre actif de l’Académie des Sciences de New York en 1966. Le Professeur Temin réussit à isoler la structure immunologique de l’enzyme en 1970 alors qu’il conduisait ses recherches à l’Université de Wisconsin, Madison. ≫

L’Appel de l’Afrique 

≪ Un matin de l’année 1965, j’ai répondu à l’appel de la Côte d’Ivoire, l’Appel de l’Afrique. 

Les paroles du Président Houphouët-Boigny étaient partie intégrante de ma réflexion depuis notre rencontre fatidique à l’hôtel Waldorf Astoria. « L’Amérique n’a pas autant besoin de vous que l’Afrique, nous sommes en pleine construction, venez nous aider et lorsque vous serez fatigué, vous serez libre d’aller où vous le souhaitez. Nous avons beaucoup de choses à faire ensemble ». Ces mots avaient aidé à me convaincre qu’un niveau égal de développement était l’unique voie pour la paix et la compréhension entre les hommes. Je pris donc mon billet d’avion pour entreprendre mon premier voyage à Abidjan, « en mission pour servir l’Afrique ». ≫

Mes Liens avec le Président Houphouët-Boigny 

≪ Le tableau d’une relation si pleine d’affection était l’expression de l’intensité de notre amour indéfectible pour la paix et le dialogue entre tous les humains. Alors que ma réflexion se penche sur cette collection d’événements de notre mutuelle expérience, la pureté de mes liens avec le Président Houphouët-Boigny empreints de confiance et d’intimité, s’impose à moi. ≫

Les Eaux Tumultueuses de l’Amour 

≪ À travers les difficultés croissantes auxquelles nous faisions face pour nous rendre devant l’Autel, seule notre Foi dans le Tout- Puissant fortifiait l’amour que nous éprouvions l’un pour l’autre. Nous savions que si telle était sa volonté, notre amour culminerait en un mariage heureux. ≫

L’Axe Abidjan – Alger 

≪ ≪Je suis Africain et Arabe, mais si l’Histoire devait m’imposer un choix entre les deux, mon choix est vite fait, je suis Africain.≫ Président Boumédiène.

« Je ne souhaite pas que mon ami Houphouët-Boigny demeure isolé, qu’il soit en dehors de cette unanimité qui s’est faite. S’il restait en dehors de cette unanimité, il sera certes respecté mais personne ne sera en accord avec lui ». Je prenais mes notes et j’écoutais. « C’est un grand Africain, c’est un grand leader, c’est pour cette raison qu’il est vital qu’il joue ce rôle avec nous. Si je pensais un seul instant, s’il y avait une lueur d’espoir qu’il pouvait faire quelque chose avec Nixon, si j’avais une lueur d’espoir que Golda Meir allait l’écouter, je me mettrais derrière lui envers et contre tout. Si je savais qu’isolé il pouvait faire quelque chose, je lui aurais demandé moi-même de ne pas rompre. Mais les événements ont pris un autre cours, la situation est dramatique .» Président Boumédiène. ≫

Israël – Palestine: Notre plaidoyer pour la paix

≪ Nous avions organisé avec succès le tout premier dialogue entre le ICIPP et l’OLP. Il n’eut pas d’éclats, mais l’expression d’un sentiment unique, une vive émotion à peine contenue, quelque chose d’incommensurable, de presqu’irréel illuminait tous les participants. Pour ma part, j’éprouvais un sentiment de libération et de fierté. Avec la Grâce du Tout- Puissant, j’avais pu accomplir un devoir et apporter mon humble contribution au processus de paix.

Au service de la paix dans le douloureux conflit Israélo- Palestinien, j’usai de tous les talents dont le Tout-Puissant me dota, inclus une détermination farouche, sans jamais mesurer mes efforts. Le Président investit toute son énergie dans une diplomatie secrète. J’étais l’Émissaire.

«On sait que seul l’amour de l’homme et de la paix guide mes actes dans l’intérêt de tous. Je voudrais dans la recherche passionnée de la paix, par le recours au Créateur, que tous les intéressés me fassent con- fiance en me laissant toute liberté d’action. Je ne dissimule guère les difficultés, mais c’est parce qu’il y a des difficultés ap- paremment insurmontables que j’ai la conviction que Dieu peut encore une fois sortir les hommes des difficultés qu’ils se sont créées eux-mêmes en tournant le dos à l’Amour et à la Justice qui émanent de lui ». Président Houphouët-Boigny.≫

Notre Foi Commune 

≪ Pendant l’appel à la prière pour les Musulmans, l’on pouvait entendre les Chrétiens en procession prier à haute voix alors qu’ils passaient devant la Mosquée, en route pour le Saint Sépulcre. Et au même moment, les Juifs priaient devant le Mur des Lamentations. Ensemble, toutes ces prières des différentes Foi émises à l’unisson s’élevaient vers le ciel, un signe de notre Foi Commune en Dieu l’Unique. ≫

Mémorandum de la Guerre Froide 

≪ ≪ Il retire le Port de Berbera aux Russes pour vous le remettre et vous confère la charge de le transférer aux Américains≫ dis-je au Président avec allégresse. Il marqua un temps de pose et esquissa un sourire en retour. ≪ Vous ne connaissez pas bien les Occidentaux ! ≫ me fit-il remarquer. ≪Entre nous Africains, nous prenons des engagements verbaux que nous ne manquons jamais d’honorer mais pour les Occidentaux, la parole est sans fondement, tout doit être notifié par écrit. ≫ Président Houphouët-Boigny.≫

La Concorde en Afrique : Une Approche Unique

≪Après avoir reçu le Premier Ministre Vorster à Yamoussoukro le 21 septembre 1974, il me rapporta que les entretiens furent très constructifs. Il avait remarqué de prime abord qu’un Métis faisait partie de la délégation Sud- Africaine. Il introduisit une pointe d’humour par rapport à son observation pour mettre en lumière la situation : ≪Quelle est donc l’origine des nombreux Métis dans votre pays ?≫ dit-il d’un ton espiègle au Premier Ministre, pris au dépourvu.≫

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close