image4

Un rêve pour la paix

Combattant de la liberté, chercheur en médecine, ambassadeur, le Dr Ghoulem Berrah (1938-2011) fut avant tout un artisan de paix. En 1956, étudiant à Bordeaux, il prend fait et cause pour la révolution algérienne. Arrêté en Espagne, emprisonné quelques mois, il rejoint le maquis au Maroc, où il exerce la médecine dans des zones reculées du pays.


 À vingt ans, représentant du FLN et de la jeunesse du tiers monde en Chine, il est reçu par Mao Zedong. Mais c’est aux États-Unis qu’il achève ses études par un PhD en microbiologie et cancérologie. L’un des plus jeunes professeurs de la faculté de Yale, il deviendra membre permanent de l’Académie des Sciences de New York. En 1962, à New York, a lieu la rencontre qui va changer sa vie : Félix Houphouët-Boigny, président de Côte d’Ivoire, est l’hôte d’honneur de Kennedy. 


Déçu par l’orientation prise par Ben Bella en Algérie, le Dr Berrah devient le conseiller, l’émissaire et, selon certains, le « fils spirituel » d’Houphouët. Des liens de confiance qui dureront jusqu’à la mort du «Vieux», en 1993. Près de trente ans de collaboration, au cours desquels il œuvre au rapprochement d’Abidjan et d’Alger et, plus largement, au dialogue arabo-africain. 


En 1976, il est à l’origine de la première rencontre secrète entre l’ICIPP (Conseil israélien pour la paix israélo-palestinienne) et l’OLP de Yasser Arafat. Pendant trois décennies, ses missions diplomatiques lui permettent de s’entretenir avec les présidents Siad Barre, Jimmy Carter ou encore le roi Fahd, mais aussi avec les papes Paul VI et Jean-Paul II. 


Musulman fervent, il s’engage en faveur du dialogue interreligieux et épousera d’ailleurs une catholique pratiquante, originaire d’Afrique subsaharienne. Il se retire aux États-Unis où il finira sa vie. C’est ce parcours très riche que retracent ces mémoires, ceux d’un homme qui aura jeté des ponts entre La Mecque, Jérusalem et le Vatican. — Éditions de l'Archipel, 2018.


Publié aux les ÉDITIONS de l'ARCHIPEL, octobre 2018.


"Les mémoires du Docteur Berrah, un livre à lire pour connaître les petits et grands dessous de notre récente histoire." — VENANCE KONAN - journaliste et écrivain ivoirien (directeur général de Fraternité Matin)


image5

Lancement

Paris - le 23 octobre 2018 — Cercle de l'Union Interalliée, salon Foch

La cérémonie eut lieu en présence de plusieurs Ambassadeurs auprès de la République Française, de Délégués permanents auprès de l'UNESCO au milieu desquels évoluaient les nombreux amis venus des cinq continents. Le directeur des Éditions de l'Archipel Mr Jean-Daniel Belfond accueillit les invités aux côtes de Madame Ghoulem Berrah la Veuve de l'Auteur.



Dr Maha el-Khalil Chalabi, Marraine de la Cérémonie, adressa quelques mots à l'assistance:


<<Chère Madame Berrah, 

Vous m’avez fait l’honneur d’être la marraine du lancement du livre du Dr. Ghoulem Berrah UN RÊVE POUR LA PAIX

C’est avec bonheur que je me trouve aujourd’hui parmi la famille, les amis et les proches du Dr. Berrah dans ce salon du prestigieux Cercle de l’Union Interalliée. 

Permettez-moi de souligner les qualités de l’Homme exceptionnel que fut le Dr. Berrah, ce Grand Humaniste.


(Ancien combattant pour l’indépendance de l’Algérie, docteur en microbiologie, bactériologie et virologie, American man of science, Membre de l’Académie des sciences de New York, ancien professeur à la Faculté de médecine de Yale, Ambassadeur, Son Excellence le Dr Ghoulem Berrah (1938-2011) a été Conseiller spécial, du Président de Côte d’ivoire Félix Houphouët-Boigny.)


Fervent défenseur du dialogue interreligieux Dr. Berrah a déployé toute son énergie pour démontrer que le dialogue est incontournable pour éviter tout conflit. 

Il disait : “Seul le dialogue peut sauver l’Humanité de tous les périls de la guerre ”. 

Il a mis tout son talent d'humanitaire, de négociateur pour amorcer le processus de la paix entre Palestiniens et Israéliens.  Il a encouragé les échanges entre Africains et Arabes. 

Fervent musulman il était respectueux des autres religions monothéistes. 

II était investi par une Puissance supérieure pour accomplir une mission sur terre.

Il puisait toute son énergie dans l’amour. 


Je voudrais reprendre une citation du Dr. Berrah qui à mon sens résume l’Humaniste qu’il était: “ Le jour où tous les êtres humains embrasseront la sagesse, et apprendront à aimer leur prochain comme eux-mêmes, à faire pour les autres ce qu’ils feraient pour eux ; le jour où nous maîtriserons et contrôlerons nos instincts les plus sordides, et pourront réfréner notre égoïsme et  notre égocentrisme  ...  Ce jour fatidique  ..., la générosité, la noblesse de l’âme et le sens de  l’humain auront atteint le pinacle de l’excellence, et introduit la règle d’or, pour une existence qui ne sera pas sans but. ”

Ce que je souhaite honorer en lui, c’est cette inépuisable soif pour la Paix qu’il a manifestée tout au long de sa vie

Nous sommes tous conscients que la question de la Paix est devenue inévitable dans notre monde d’aujourd’hui. Nous sommes à la recherche de solutions pour la Paix: c’est le Dialogue, c’est promouvoir les valeurs morales, la justice sociale, l’égalité et la liberté.

Dr Berrah nous a montré le chemin.>>



Mr Jean-Daniel Belfond présenta une brève biographie de l'auteur, suivi d'un tableau vivant du Dr. Berrah en tant qu'homme dans la vie de tous les jours peint par son Épouse.


Le livre fut dédicacé au nom de l'Auteur par sa Veuve.